Formation pour futurs accompagnateurs d’entreprise et de territoires à l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération (EFC)

réalisée par le Laboratoire d’Intervention et de Recherche ATEMIS dans le cadre du Milieu Innovateur Fonctionnel animé par l’Institut Européen de l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération (IE-EFC)

 

Contexte

Un nombre croissant d’entreprises, grandes ou petites, prennent conscience de manière accrue des limites et des impasses de leur modèle économique. Inscrites, parfois depuis longtemps, dans une logique de performance de type industriel, fondée sur la production croissante de biens et de services standardisés ou quasi-standardisés, ces entreprises (qu’elles soient des exploitations agricoles, des entreprises manufacturières ou des entreprises de service) vivent de manière préoccupante ces limites :

  • rapport de force disproportionné de certains acteurs de la chaine de valeur qui exercent une pression difficilement supportable vers les acteurs en amont ;
  • difficultés accrues dans leur rapport aux ressources et aux déchets ;
  • érosion des marges face à la nécessité de sophistiquer les offres par des services supplémentaires sans pouvoir augmenter le prix ;
  • salariés décontenancés et démobilisés, voire en souffrance, face à la perte de sens du travail et de sa reconnaissance…

 

Cette expérience directe de ces limites amène de plus en plus de dirigeants à s’interroger sur la possibilité d’une alternative à leur modèle économique.

Avec l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération, ils trouvent des réponses porteuses de sens, pragmatiques et convaincantes, pour repenser en profondeur leur dynamique de performance et leur modèle de développement qui leur permettent de dépasser ces limites, de revisiter leurs rapports à leurs clients, à leurs partenaires et à leurs salariés dans une perspective de développement durable.

Parallèlement, un nombre croissant de collectivités territoriales interrogent leur modèle de développement. Elles ont pris la mesure après les actions portées, notamment, dans le cadre des agendas 21 qu’il ne peut pas y avoir de transition écologique et sociale sans changement de modèle économique fondant leur développement.

Elles sont souvent engagées dans des actions relevant :

  • de la transition énergétique, notamment dans le cadre des TEPOS (Territoires à Énergie Positive) ou des TEPCV (Territoires à Énergie Positive et Croissance Verte) ;
  • de la réhabilitation des logements et/ou la conception de nouvelles orientations d’aménagement de leur territoire ;
  • de la mobilité ;
  • de l’accès aux informations, aux connaissances, aux NTIC ;
  • du traitement des déchets ;
  • d’une alimentation saine et durable ;
  • de la préservation de la santé et du développement de sa prévention ;

Dans ces démarches, elles cherchent à construire des rapports renouvelés aux entreprises. L’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération constitue un cadre de référence qui structure la réflexion et l’action de certaines d’entre elles.

Des projets issus de la société civile émergent également dans la perspective de redynamiser des territoires qui ont connu des profonds bouleversements ces dernières décennies se traduisant notamment, par :

  • une désertification de certains villages ruraux ;
  • l’abandon d’activités traditionnelles constitutives d’un patrimoine culturel important ;
  • la désertification médicale
  • une alimentation défaillante,
  • des conditions de mobilité de plus en plus précaires et onéreuses.

Ces projets s’engagent dans des trajectoires qui se nourrissent de l’expérience de l’EFC notamment sur un plan entrepreneurial.

Objectifs

Forte de l’expérience d’ATEMIS, ancrée dans la recherche, dans l’accompagnement d’entreprises et de territoires (plus d’une centaine depuis 2007) et le débat public, la présente formation va présenter les principes fondateurs de l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération (dynamique servicielle de performance, ressources immatérielles comme déterminant stratégique du développement, rapport renouvelé aux externalités, transformation du travail et de la gouvernance).

Cette formation va vous permettre d’acquérir une bonne maîtrise du référentiel de l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération, tant au niveau des concepts, de leurs fondements économiques que des méthodologies d’action et des outils opérationnels en direction des entreprises. Cette formation va vous inciter à mettre en perspective les nouveaux liens de coopération qui peuvent s’instaurer entre les entreprises et les collectivités territoriales.

Elle va permettre de confronter votre expérience associée aux enjeux qui se posent chez vos interlocuteurs, chez vos partenaires ou dans vos organisations, aux principes et méthodologies d’action de l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération. En ce sens, il s’agit d’un parcours de formation destiné à l’action et ancré dans des retours d’expériences.

Par ailleurs, participer à cette formation, c’est se donner la possibilité de rejoindre une dynamique à la fois régionale, nationale et européenne de l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération. Ce parcours est en effet organisé en lien avec l’action de l’Institut Européen de l’Économie de la Fonctionnalité et de la Coopération, et celle des Clubs Régionaux  existant à ce jour [Club Économie de la Fonctionnalité et Développement Durable (Ile de France) ; Club Noé (Haut de France) ; Club CLEF (Auvergne-Rhône Alpes), Club INNE (Normandie) ; Club Grand Est (se réunissant à Strasbourg) ; Club Préfics (région Centre) ; Club Terre d’EFC (du « triangle d’or » Avignon-Arles-Nîmes) ; Club Terre d’EFC (Occitanie-Est).

Prochaine session